Jeux vidéo : Des effets négatifs sur le sommeil

Une étude américaine qui a été publiée dans le journal Sleep indique que les jeux vidéo ont des conséquences négatives sur la quantité et la qualité sommeil sur les joueurs réguliers. Cette enquête a été menée sur 963 joueurs réguliers qui avaient au moins jouer une fois à un jeu vidéo dans la semaine précédant l’enquête. Cette dernière prouve ainsi que 36% des joueurs de jeux vidéo retardent régulièrement le moment d’aller dormir car ils ont du mal à arrêter leur partie en cours. Une majorité des personnes interrogées déclarent également moins dormir en ayant aussi un sommeil perturbé. L’un des scientifiques ayant mené à bien cette étude, le Docteur Brandy M Roane, explique ainsi que les jeux vidéo sont un facteur non négligeable dans les problèmes de sommeil, notamment en raison de leur caractère très addictif.

Un nombre croissant de joueurs accros

Une autre étude de l’OFDT indique que le nombre de joueurs consultants des professionnels de santé en raison d’une addiction aux jeux vidéo ne cesse d’augmenter depuis quelques années. En effet, le nombre de personnes consultant pour des problèmes d’addiction aux jeux vidéo a augmenté de 5 à 7% en un an. Par ailleurs, d’autres enquêtes mettent en avant le fait que les joueurs de jeux vidéo qui joueraient plus de trois heures par jour présenteraient un risque accru d’être hyperactifs mais également d’être en échec scolaire. En revanche, les personnes jouant moins d’une heure par jour profiteraient quant à elles d’effets positifs, notamment sur le sommeil et le comportement. Ainsi, jouer un peu peut avoir des conséquences positives sur les joueurs, alors qu’une pratique quotidienne trop importante engendrerait des impacts négatifs. Cela est d’ailleurs également le cas pour les jeux de casino en ligne de type machines à sous qui peuvent être un divertissement intéressant à petite dose mais qui peuvent entraîner des effets désastreux si les joueurs tombent dans l’excès.